24 Fév

  • Par cake

11 juin 2014 – C’est pour favoriser une meilleure connaissance des réalités des personnes de minorités sexuelles et pour faciliter leur intégration dans la région que le Groupe régional d’intervention sociale de l’Estrie (GRIS Estrie) vient d’être fondé. Dans le cadre de leur première assemblée générale du 4 juin dernier, une trentaine de membres ont adopté les statuts de l’organisme, en plus d’élire leur conseil d’administration.

Pour Mme Myriam Pelletier Gilbert, la nouvelle présidente du GRIS Estrie, la création de l’organisation représente le fruit de plusieurs années de mobilisation des organisations de la région. « Aucun organisme estrien n’était dédié à l’amélioration des conditions de vie des minorités sexuelles. Pourtant, le milieu reconnait qu’une offre de services doit être offerte afin de démystifier l’homosexualité et la bisexualité, plus particulièrement dans les écoles et les organisations du milieu jeunesse. C’est dans cette optique que la vingtaine de partenaires réunis autour du Regroupement estrien pour la diversité sexuelle travaille depuis 2012 à la création du GRIS Estrie ».

Les interventions du GRIS Estrie

Les interventions du GRIS Estrie ciblent les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres et transsexuelles (LGBT), leurs proches et la société en général. Les ateliers de démystification seront au coeur de ses actions, particulièrement dans les écoles. Ils seront offerts gratuitement ou en contribution volontaire par des personnes bénévoles LGBT, ayant reçu une formation rigoureuse des GRIS du Québec. Deux intervenants – un homme et une femme – feront équipe à chaque intervention et répondront à toutes les questions des participants au sujet de l’homosexualité et de la bisexualité.

Des interventions et des témoignages sont présentement offerts par l’organisme IRIS Estrie, partenaire du GRIS Estrie. Toutefois les minorités sexuelles ne font pas partie de la mission de base de cet organisme, qui ne peut répondre à toutes les demandes du milieu. Avec les démarches de financement qui sont en cours, le GRIS Estrie pourrait compter sur une ressource et des bénévoles en action dès l’automne.

« Nous avons plusieurs idées de projets à plus long terme, comme instaurer des services de parrainage ou de jumelage pour les personnes en questionnement, mettre en place un réseau des alliés, sensibiliser plus directement les organisations et les entreprises aux réalités vécues par les personnes LGBT de même qu’offrir des conférences et des formations adaptées. Avec des partenaires issus notamment des milieux jeunesse, de la santé et des services sociaux, des milieux syndical, institutionnel et communautaire, les initiatives que le GRIS Estrie pourrait porter sont nombreuses! », de conclure Mme Pelletier Gilbert.

Les Estriennes et les Estriens qui aimeraient contribuer aux activités du GRIS Estrie sont invités à écrire à info@grisestrie.org.

Les GRIS du Québec en quelques mots

Les GRIS sont les plus importants organismes québécois à démystifier l’homosexualité et la bisexualité en milieu scolaire. Les quatre autres GRIS du Québec – soit le GRIS-Montréal, le GRIS-Québec, le GRIS-Chaudière-Appalaches et le GRIS-Mauricie/Centre-du-Québec – ont rencontré plusieurs centaines de milliers de jeunes depuis bientôt 20 ans. En plus de leur travail de démystification, ils effectuent des travaux de recherche sur l’homophobie à l’école et sont appelés régulièrement à partager leur expertise sur le sujet au Québec comme à l’étranger.

Leave a Comment